La Caverne du Pont d'Arc
à VALLON-PONT-D'ARC (07)

Le tourisme du Patrimoine historique et culturel

autour des chambres d'hôtes Frédéric MORIN et SALOME à Saillans
à moins de 2 heures de route, réservation obligatoire par internet.
111km depuis Saillans, 1h45mn, 2,50 € de péage Loriol -> Montélimar-sud
Réservez via le site officiel : www.cavernedupontdarc.fr/

Caverne du Pont-d'Arc, panneau de la salle terminale

En 1994, les trois spéléologues Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel-Deschamps et Christian Hillaire ont découvert à proximité de l'arche du Pont d'Arc sans les gorges de l'Ardèche une cavité exceptionnelle ornée de peintures et gravures remontant à l'Aurignacien (32.000 à 29.000 puis 27.000 à 24.500 av. J.-C.).
Mammouths, rhinocéros, félins (lions et lionnes, panthères), chevaux, bisons, bouquetins, rennes, ours, aurochs, cerfs mégacéros... et hiboux peuplent les parois de cette grotte qui compte beaucoup plus de 500 représentations réparties sur 8.500m² au sol.

Fin 2012 ont démarré les travaux de construction d'une réplique de la grotte, destinée à offrir au public le plaisir et l'intérêt d'une visite, impossible dans la grotte originale. Il s'agit d'un fac-similé dont les ambiances sont proches de celles d'une vraie grotte, mais sur une surface moindre que celle de l'originale. Le projet est porté par le Conseil général d'Ardèche (14,7M€) avec l'appui du Conseil régional Rhone-Alpes (14,7M€), de l'Etat français (12,2m€), de l'Europe (9,9M€) et de la société Kléber-Rossilon (3,8M€), pour un budget total de l'ordre de 55 millions d'euros.
Le projet architectural est signé du cabinet Xavier Fabre + Vincent Speller, de Clermont-Ferrand et la maîtrise d'œuvre de la réplique de la société Scène, de Paris. L'avancement des travaux permet l'ouverture au public en avril 2015 ; la première année fait constater 600.000 visites, 50% de plus que prévu.
Ce succès peut s'interprèter comme un "effet Guggenheim" (le fabuleux musée de Frank Gehry à Bilbao pour 150M€) : "une véritable déflagration qui a durablement marqué le monde de l'urbanisme et celui de l'architecture", ici celui du patrimoine d'une région connue mais sur-fréquentée en été et pas assez en hiver.

Caverne du Pont-d'Arc, plan general
Le complexe touristique comprend en N°4 le fac-similé de la grotte originale abrité par un bâtiment-sculpture de 3.500m², mais aussi un centre de découverte, la Galerie de l'Aurignacien en N°3 pour se familiariser avec le Paléolithique (autour de 35-30.000 av. J.-C.), sa faune, sa flore, son paléoclimat et ses paysages, un pôle pédagogique en N°8 et un espace d'exposition temporaire en N°7, complétés par un restaurant en N°5 et une boutique en N°2 à proximité de l'entrée.

Une majorité des 240m² de fac-similés des peintures rupestres furent effectués par l'entreprise « Arc et Os » de Montignac en Dordogne, sous la direction d'Alain Dalis. Les autres panneaux peints furent réalisés par « Déco Diffusion » à Toulouse et par Gilles Tosello, qui a reproduit la fresque des lions de la grotte Chauvet.

Outre 60 à 70 emplois directs en pleine saison, cet équipement muséographique élargit les périodes de fréquentation touristique de la région en générant de 300 à 500 emplois indirects, désaisonnalisés. Un usage intelligent des fonds publics...


Les bâtiments ne sont pas rectilignes mais incurvés en fonction des courbes du terrain. De ce fait les ombres portées par le soleil sont variables et mettent en valeur, à toute heure, les reliefs dont sont ornées les jambages des ouvertures, tout comme les appareillages de pierre et les rythmes des bois des pergolas.
Caverne du Pont-d'Arc, hall d'entrée - salle des pas perdus
Après le passage d'entrée, une "salle des pas perdus" est à la fois à l'air libre et abritée, un espace intermédiaire entre intérieur et extérieur dont la couverture évoque les falaises calcaires sans en être une copie. Ces formes prismatiques imaginées par les architectes sont d'une esthétique remarquable. Et les constructions quadrangulaires semblent venir s'abriter pour partie sous cette métaphore de l'abri sous roche, comme s'il s'agissait d'une construction troglodytique.
Caverne du Pont d'Arc, passage d'entrée Caverne du Pont d'Arc, salle des pas perdus en plein air
Caverne du Pont d'Arc, plafond de la salle des pas perdus en plein air Caverne du Pont d'Arc, boutique du musée
Caverne du Pont-d'Arc, Galerie de l'Aurignacien, élipse d'accès
La visite de la Galerie de l'Aurignacien permet d'attendre intelligemment l'heure de la visite qui a été réservée ; le plan éliptique de ses accès offre toujours un jeu d'ombres sous le soleil qui met particulièrement en valeur le modelé des panneaux préfabriqués de béton. Notez aussi le reflet brillant du plafond du porche d'entrée, comme celui du porche d'une grotte. Là encore les architectes ont magnifiquement œuvré.

Outre les reconstitutions des grosses bêtes chassées par les Aurignaciens (mammouth, cerf mégacéros, rhinocéros laineux, félin, bison, bouquetin, renne, ours, auroch...), de nombreuses explications sont présentées pour les grands comme les petits par une pléiade d'écrans numériques.

Jalonnant les multiples circulations piétonnes entre les bâtiments du site, des kiosques ont été édifiés pour vous abriter des rigueurs du climat ardéchois, vous accueillir le temps d'un pique-nique ou d'une pause pédagogique grâce aux panneaux explicatifs. Le soin apporté à la réalisation est remarquable.
C'est ce même soin qui fait apprécier aussi les espace du restaurant La Terrasse et de ses deux pergolas en façade et en toiture, terrasses dont les lignes courbes du plan font trouver le meilleur équilibre entre soleil et ombre.
Caverne du Pont d'Arc, pergola du restaurant Caverne du Pont d'Arc, terrasse au-dessus du restaurant
Caverne du Pont-d'Arc, terrasse du restaurant à proximité du bâtiment de la grotte
Le restaurant jouxte le bâtiment accueillant la restitution de la grotte Chauvet. Les architectes Xavier Fabre et Vincent Speller ont composé une masse semblable à celle d'un oppidum, un site naturellement défendu par des falaises calcaires.
Les prismes de béton qui évoquent ces falaises sont enduits d'un mortier qui fixera progressivement une certaine vie, alors que d'autres parties sont traitées lisses mais offrent un marquage expressif des porches des entrées du bâtiment, dont on fait le tour sur une vire pour pénétrer dans la grotte comme à la grotte originale. On attend à l'ombre... ou à l'abri des précipitations. Tout est magnifiquement pensé et réalisé !

La Caverne du Pont d'Arc, restitution de la grotte Chauvet découverte par Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel-Deschamps et Christian Hillaire, offre un parcours accessible en fauteuil roulant, une hygrométrie et une température intérieures adaptées par rapport à l'extérieur (plus chaude en hiver et plus froide en hiver) et des éclairages à la fois discrets et très performants qui accompagnent le groupe de 25 personnes maximum.
Chaque groupe est séparé d'une vingtaine de minutes, ce qui permet de visiter tranquillement sous la conduite d'un guide qui délivre toutes les explications utiles durant les 50mn que dure la visite.
Caverne du Pont-d'Arc, intérieur de la grotte, avec les fistules qui semblent gouter dans les gours
Caverne du Pont d'Arc, gours et draperies Caverne du Pont d'Arc, stalagmites
Caverne du Pont d'Arc, gours et concrétions Caverne du Pont d'Arc, gours et draperies avec la brillance caractéristique de la calcite
Caverne du Pont d'Arc, rhinocéros et aurochs
Caverne du Pont d'Arc, rhinocéros Caverne du Pont d'Arc, grande salle du fond, lionnes, élans et rhinocéros
Caverne du Pont d'Arc, grande salle du fond, élans et rhinocéros Caverne du Pont d'Arc, grande salle du fond, lionnes, élans, rhinocéros et lionnes

De cette incursion dans ce monde merveilleux, vous ressortirez émus, époustouflés et émerveillés.
Ce site touristique dans son ensemble est un très bel hommage à l'intelligence humaine, celle ancienne de nos ancêtres mais aussi celle contemporaine des concepteurs et réalisateurs coordonnés par les architectes Fabre & Speller. C'est beau, c'est pratique, c'est agréable et c'est utile.
Ici vous expérimentez un site classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO, le 39ème site classé en France : ici vous comprendrez pourquoi.

Caverne du Pont d'Arc, la galerie de sortie de la caverne Caverne du Pont d'Arc, le porche de sortie de la caverne en direction du restaurant

retour vers les autres pages "tourisme du patrimoine" de notre site :

Attention, la nature même drômoise reste un milieu sauvage.
Votre prudence personnelle impose sa règle en toute circonstance.
Notre responsabilité ne saurait être engagée par nos suggestions.





TOURISME EN
VAL DE DROME

autour des chambres d'hôtes de
Frédéric MORIN et SALOME
à Saillans entre Crest et Die

06.14.18.75.89 -- 04.75.21.43.95

.

LES "CLASSIQUES"






NATURE-PAYSAGES





TOURISME CULTUREL





METIERS D'ART
VERRE à SAILLANS








METIERS D'ART
POTERIE à DIEULEFIT