Le château de MONTJOUX

Le tourisme du Patrimoine historique et culturel

autour des chambres d'hôtes Frédéric MORIN et SALOME à Saillans

A proximité de Comps, localisée au Sud des communes de Dieulefit et Vesc, la place de Montjoux présente un château renaissance édifié à la fin du XVe siècle, deux hameaux distincts, La Paillette le plus récent à l'Est, et St-Etienne au Sud, et la "Tour des Catinoux" encore plus au Sud.
château renaissance de Montjoux, XVe siècle château de Montjoux entre Dieulefit, Vesc et Comps
Claude de Vesc seigneur de Montjoux est le constructeur de ce château renaissance de Montjoux : en effet, le 1er janvier 1498, il rédige son testament "en la forteresse neufve de Montjoux" et y nomme Nézette d'Urre "sa bien aymée femme".
Cette date est particulière, car cet édifice offre les attraits d'une résidence renaissante telle qu'ils seront développés à Fontainebleau par François Ier au retour des guerres d'Italie à partir de 1528. Le château de Montjoux a été construit par Claude de Vesc au retour des premières guerres d'Italie, conduites par Charles VIII entre 1494 et 1497.
La famille des Vesc est très liée à la couronne de France ; Etienne de Vesc a dirigé la Maison du dauphin Charles futur huitième du nom, à Amboise. Il est donc plus que probable que Claude ait lui-même participé aux premières guerres d'Italie : son cousin Etienne fut Grand Chambellan du Royaume de Naples.

La visite du château, propriété privée, n'est pas possible.
gite à louer : www.gites.eu/fr/a-louer/rhone-alpes/drome/montjoux/chateau-de-montjoux-9985
cartographie du château de Montjoux photographie aérienne du château de Montjoux
château renaissance de Montjoux, XVe siècle
Le "castrum Montis Jovis" (chateau Mont Jovis) est cité en 1278 dans les inventaires des possessions des Dauphins de France, et "Ecclesia Sancti Stephani Montis Jovis" par une visite épiscopale en 1509.
Le chateau mentionné en 1278 n'est pas celui aujourd'hui visible : était-il même édifé exactement au même endroit ?
Toujours est-il que Montjoux fut détenu par la famille des seigneurs de Vesc, dans lesquels la famille des Comps (voir les pages de Comps et Poët-Laval) était tombée en quenouille au XIIIe siècle.

château renaissance de Montjoux, XVe siècle château renaissance de Montjoux, XVe siècle
Le château est implanté en bordure des terres cultivables, au pied du relief le protégeant de la bise. Le moulin voisin est alimenté par une dérivation du Lez. Un chemin permet de rejoindre le hameau de Paulhiet, toponyme d'origine latine = le domaine de Paul, dépendant encore aujourd'hui de la commune de Vesc.

château renaissance de Montjoux, XVe siècle château renaissance de Montjoux, XVe siècle
Le château est organisé autour d'une cour, marquée par une chapelle gothique au Sud-Est, le logis seigneurial principal à l'Ouest et l'entrée au Nord.
Le logis seigneurial principal est encadré à l'Ouest par deux tours cylindriques. L'arche d'une porte d'entrée au Nord est vaguement protégée par deux meurtrières superposées, ce qui suggère qu'une attaque n'était pas vraiment crainte. Et encore cette partie offre des fenêtres à meneaux plus archaïques que celles du logis.



château renaissance de Montjoux, XVe siècle château renaissance de Montjoux, XVe siècle
La totalité des constructions, y compris celle de la chapelle gothique, est couronnée d'une belle corniche moulurée qui marque la fin d'un chantier.
La façade sud offre l'échantillonnage chronologique des constructions : à droite une chapelle gothique ; à gauche le logis seigneurial principal aux fenêtres les plus joliment sculptées ; au centre une partie saillante aux fenêtres aux meneaux plus rustiques, semblables à ceux de la façade nord.
château renaissance de Montjoux, XVe siècle


château renaissance de Montjoux, XVe siècle
château renaissance de Montjoux, XVe siècle château renaissance de Montjoux, XVe siècle
La cour n'est pas fermée à l'Est, mais une hauteur importante la protège des intrusions indésirées à défaut des jets de fronde dans les carreaux. Partiellement ouverte, la cour offre donc un confort remarquable pour l'époque, encore goûté aujourd'hui.


Les maisons du hameau de St-Etienne se sont agglomérées vers le XVe siècle autour d'une chapelle romane du XIIe ou XIIIe siècle, constituant l'implantation primitive du Christianisme en face nord du massif de La Lance (1.338m au Rocher Garaux).
Ce massif forme la première barrière géographique aux voyageurs qui remontent la vallée du Rhône ; les routes des âges du bronze et du fer s'y concentraient nécessairement.
Au Sud l'oppidum du Pègue a été bien étudié en révélant un atelier de fabrication de poterie pseudo-ionniène daté 800 avant J.-C. .
Le trajet par l'oppidum du Rocher des Aures un peu plus élevé (771m d'altitude) fait contourner le massif de la Lance par l'Ouest et passer par la tour de la Bâtie-la-Lance (Bastida de Alanciam en 1332) dans la vallée des Catinoux qui débouche au hameau de St-Etienne de Montjoux.

Le premier seigneur de Montjoux connu est Hugues de Vesc, lequel épousa Douceline Alleman de La Bâtie-Blacons en 1170.
Suivit Armand de Vesc qui épousa en 1202 Adeline de Liba dont descendent Alméric seigneur de Montjoux et Dalmas seigneur de Comps.
Alméric laissa Hugues seigneur de Montjoux et Alméric seigneur de Béconne.
Hugues épousa Eygline de L'Hère dont il eut Guillaume, lequel Guillaume apparaît comme témoin d'un acte passé en 1322 entre Pierre de La Tour et Adhémar de Poitiers.
Guillaume de Vesc seigneur de Montjoux eut Pierre, lequel rendit hommage en 1334 au dauphin Humbert héritier des seigneurs de Montauban.
Pierre de Vesc épousa Catherine Béranger, dont il eut Alméric de Vesc seigneur de Montjoux, ainsi que Isnard et Arnaud qui rendirent hommage en 1345 au comte de Valentinois.
Alméric testa en 1377 en faveur de ses fils Isnard et Pierre seigneur de Montjoux.
De Césarée d'Urre, Pierre eut Rostaing de Vesc, lequel épousa Dauphine Arnaud, veuve de Claude de Grâne dont elle avait eu Clairette de Grâne, mariée en 1443 à Raymond de Vesc seigneur de Comps et coseigneur de Dieulefit.
A ce début du XVe siècle remontent les étroites relations tissées entre la famille des Vesc et Louis Dauphin de France : certains comme Etienne de Vesc seront proches de Louis XI, Charles VII et Louis XII notamment avec les premières guerres d'Italie.
Rostaing de Vesc et Dauphine eurent Claude de Vesc, lequel épousa Nézette d'Urre.
Ce Claude de Vesc seigneur de Montjoux est le constructeur du château renaissance de Montjoux : en effet, le 1er janvier 1498, il rédige son testament "en la forteresse neufve de Montjoux" et y nomme Nézette d'Urre "sa bien aymée femme", son frère Aymar de Vesc évêque de Vence, son fils Jean de Vesc qui avait été en 1485 chanoine de la Sainte-Chapelle à Paris puis évêque d'Agde en 1494, et ses autres enfants.

La Bâtie-la-Lance fut vendue par les Vesc en 1540 aux Bologne et Montjoux en 1624 aux Rigot qui en restèrent les seigneurs jusqu'à la Révolution.



retour vers les autres pages "tourisme du patrimoine" de notre site :

Attention, la nature même drômoise reste un milieu sauvage.
Votre prudence personnelle impose sa règle en toute circonstance.
Notre responsabilité ne saurait être engagée par nos suggestions.





TOURISME EN
VAL DE DROME

autour des chambres d'hôtes de
Frédéric MORIN et SALOME
à Saillans entre Crest et Die

06.14.18.75.89 -- 04.75.21.43.95

.

LES "CLASSIQUES"






NATURE-PAYSAGES





TOURISME CULTUREL





METIERS D'ART
VERRE à SAILLANS








METIERS D'ART
POTERIE à DIEULEFIT