"LA CULTURE EN PARTAGE" avec
Frédéric MORIN architecte-conférencier

Histoires d'architectures bioclimatiques

À la fois dedans et dehors, la fluidité de l'espace.
L'architecture contemporaine en chemin vers une belle architecture adaptée au réchauffement climatique
Palais de Justice à Bordeaux
par Richard Rogers en 1998

Voici une partie du diaporama proposé par Frédéric Morin, architecte-conférencier, sur l'histoire de la fluidité des espaces entre dedans et dehors, ou « à la fois dedans et dehors », avec l'architecture contemporaine depuis 1980 jusqu'à nos jours :

En théâtralisant les tensions entre la forme et la fonction, entre l'intérieur et l'extérieur, la fluidité spatiale est un outil majeur du sens (= sémantique) de l'architecture.
fluidite des espaces le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998

En plus, les architectes peuvent apporter des réponses novatrices aux enjeux climatiques qui vont marquer les décennies à venir. Avec des températures de plus en plus élevées et un climat globalement plus continental, comment assurer le confort tout en diminuant le coût énergétique d'exploitation des espaces de la vie des humains toujours plus nombreux ?
Par exemple en privilégiant un espace intermédiaire entre les espaces intérieurs et extérieurs : « entre dedans et dehors ». L'art de construire ne serait pas seulement des volumes fermés (le « plein ») mais résiderait aussi dans la manière de ne pas fermer l’espace : les loggia, terrasses, patios, auvents et galeries couvertes...
fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998

Plutôt que des barrières étanches, les parois deviennent des filtres qu'il faut accumuler, et entre lesquels nous habitons, et vivons mieux. Aujourd'hui les techniques et les matériaux ont évolué d'une manière telle que ces beautés prouvent leur efficacité lorsqu'elles sont pratiquées.
À différents niveaux leurs beautés sont réelles !

La fluidité des espaces entre dedans et dehors, ou « à la fois dedans et dehors », avec le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 :


Le nouveau palais de Justice de Bordeaux marque une rupture architecturale avec le précédent palais de style néo-classique dont les références gréco-romaines marquaient la solennité et la rigueur. Choisi en 1992, le projet de Richard Rogers s'attache à manifester la transparence de l'action de la Justice, des valeurs d'ouverture et d'accessibilité à la société civile.
fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : vue générale
Rogers a donc composé un édifice simple et transparent dans une boîte de verre couverte de fortes ondulations d'une esthétique très organique. Comme dans une façon d'aquarium, les organes du Tribunal de Grande Instance sont organisés autour de l'épine dorsale que constitue le vide d'un atrium. Ce vide montre les circulations reliant les différentes salles d'audience aux bureaux et à la salle des pas perdus du public. Les formes de ruches ou de graines de ces salles d'audience, couvertes de bois, sont très visibles depuis l'extérieur du bâtiment comme depuis l'intérieur de l'aquarium. Elles sont visiblement accessibles du public par dessous depuis la Salle des Pas-Perdus, et par côté par le personnel judiciaire depuis les bureaux disposés de l'autre côté de l'atrium, et ce fonctionnement est lisible depuis l'extérieur :


fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : l'entrée du public

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : la lisibilité de l'intérieur depuis l'extérieur, de nuit

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : la lisibilité de l'intérieur depuis l'extérieur, de jour

Disposé en façade ouest, le bloc des bureaux est protégé du soleil par des volets à persiennes réglables qui permettent d'adapter individuellement l'équilibre entre le besoin en lumière naturelle et la surchauffe estivale :


fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : sous le même toit, le bloc des bureaux

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998: en façade ouest, le bloc des bureaux et ses protection solaires

Le fonctionnement de l'atrium et des sept salles d'audience, dont deux au Sud peuvent accueillir les détenus et celle au Nord est réservée aux mineurs :


fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : sous le même toit et au premier plan, la salle d'audience des huis-clos des mineurs, inaccessible au public

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : sous le même toit et au premier plan, la salle d'audience des huis-clos des mineurs, inaccessible au public

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : sous le même toit et au premier plan, la salle d'audience des huis-clos des mineurs, inaccessible au public

Les plans des différents niveaux des salles d'audience et des pas-perdus, et sections :


fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : plan au niveau des différentes salles d'audience, 1 pour mineurs, 3 pour le civil, 3 pour la correctionnelle

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : plan au niveau de la salle des pas perdus sous les différentes salles des audiences civiles ou correctionnelles

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : section générale ouest-est

Les salles d'audience sont composées à l'image de ruches (dont les hiérarchies internes et corrélativement les accès sont multiples), de graines (qui germent au-dessus des toits), de tonneaux ou plutôt de foudres (dont la construction de bois évoque la maturation et le nom l'action de la Justice...) :


fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : les extérieurs des salles d'audience

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : les extérieurs des salles d'audience au-dessus de la salle des pas perdus

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : l'accès des juges au-dessus de la salle des pas perdus

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : l'atrium et ses circulations vers les salles d'audiences depuis les bureaux à droite ou la salle des pas perdus en dessous à gauche

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : les « foudres de la Justice » au-dessus de la salle des pas perdus

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : dans la salle des pas perdus, les escaliers du public à la passerelle de desserte des salles d'audience au-dessus

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : la passerelle de desserte des salles d'audience

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : la passerelle de desserte des salles d'audience

Avec son parement de bois et le graphisme des orifices des pièges à sons, l'intérieur des salles d'audience complète l'image de ruches composée à l'extérieur. L'origine zénitale de la lumière naturelle n'est pas innocente : elle tombe du ciel comme la foudre qui s'abat sur terre.


fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : l'intérieur d'une salle d'audience

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : l'intérieur d'une salle d'audience

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : l'intérieur d'une salle d'audience

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : la lumière zénitale est aveuglante

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : l'intérieur modulable d'une salle d'audience

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : l'intérieur modulable d'une salle d'audience

Les principes thermiques du TGI de Bordeaux :
Capté dans l'aquarium vitré, le soleil accélère le dynamisme thermique du matin jusqu'à l'après-midi, ce qui facilite le renouvellement de l'air par thermosiphon, air neuf majoritairement introduit dans l'atrium. Le soleil est ici utilisé non seulement comme un apporteur de chaleur lorsque le besoin s'en fait sentir, mais aussi comme un moteur accélérateur de transferts thermiques. L'efficacité de ces derniers augmente avec la différence de potentiel (énergétique) entre les différents états (de la matière).
Ici une pompe-à-chaleur (PAC) réversible assure les transferts thermiques complémentaires entre d'une part les différentes parties du bâtiment-aquarium qui s'échauffent et d'autre part les eaux de la Garonne dont la température est, en comparaison, relativement constante. Les planchers des salles d'audiences et de la salle des Pas Perdus par exemple peuvent être ainsi rafraîchis en été ou chauffés en hiver.
La chaleur éventuellement excédentaire est extraite au sommet de chaque salle d'audience comme en haut du bloc des bureaux en façade ouest :


fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : le soleil dans une salle d'audience

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : principes thermiques du TGI de Bordeaux en été

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : principes thermiques du TGI de Bordeaux en hiver

La construction du TGI de Bordeaux :


fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : la construction du TGI de Bordeaux

fluidité spatiale : le Palais de Justice à Bordeaux par Rogers en 1998 : la construction du TGI de Bordeaux


La proposition d'interprétation du système judiciaire français par le britannique Sir Rogers renouvelle grandement la relation entre le citoyen et le fonctionnement de la justice. Le palais n'est plus un temple à l'imitation de l'Antique mais une ruche qui donnerait à voir que la justice serait rendue au bénéfice de la société des hommes. Les formes organiques de l'architecture donneraient à comprendre que la justice est naturelle et qu'elle porterait en elle les graines d'un avenir meilleur. Rogers met ces graines sous serre ; espérons ensemble que la civilisation des hommes nous écarte de la dure loi du plus fort au détriment du plus faible.



RETOUR VERS LE HAUT DE PAGE
D'autres informations ? poursuivez en visitant :
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture contemporaine

complété et mis à jour le 29 juin 2020
mentions-légales


Droit à l'Image :
si vous souhaitez que l'une de vos photos
soit supprimée de ce site pédagogique,
merci de contacter le webmaster :
ici





HISTOIRES
D'ARCHITECTURES



terrasse pergola table hotes saillans vue 3 becs foret saou www.chambres-hotes-morin-salome.fr

.

pour contacter Frédéric Morin
architecte-conférencier :
06.14.18.75.89 -- 04.75.21.43.95


Droit à l'Image :
si vous souhaitez que l'une de vos photos
soit supprimée de ce site pédagogique,
merci de contacter le webmaster :
ici



RETOUR VERS
LES AUTRES
CONFERENCES DE
FREDERIC MORIN
cliquez ici

.
Conférences proposées
dans le cadre des nombreuses
Universités Populaires de la Drôme
ou à la
Maison de l'Architecture de la Drôme

Maison de l'Architecture de la Drôme logo
Association Loi 1901
Maison des Têtes
57, Grande Rue
26000 VALENCE
contact
.

LA FLUIDITÉ DES ESPACES ENTRE DEDANS ET DEHORS, OU « À LA FOIS DEDANS ET DEHORS », AVEC L'ARCHITECTURE MODERNE DEPUIS 1900 JUSQU'À 2020 :

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture moderne
Adaptation climatique
Architecture moderne 1900-1980

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture contemporaine
Adaptation bioclimatique
Architecture contemporaine 1980-2019

ARCHITECTURE et CLIMAT
l'adaptation aux changements climatiques par la fluidité des espaces : 
  l'exemple des palais orientaux ; conférence de Frédéric Morin
l'adaptation des palais orientaux


ARCHITECTURE des DESERTS
conférence de Frédéric Morin sur l'architecture traditionnelle bioclimatique dans les zones désertiques
  l'adaptation aux changements climatiques : les solutions traditionnelles en Iran
adaptation des maisons en Iran


MAISONS D'ARCHITECTES
conférence de Frédéric Morin sur les maisons iconiques d'architectes vers une belle architecture bioclimatique adaptée au réchauffement
belle architecture bioclimatique
adaptation au réchauffement


.
Musée National Qatar / Nouvel
Musée National du Qatar à Doha par Nouvel en 2019
Doha 2019

Apple Space Ship / Foster
Apple Headquarters Spaceship à Cupertino par Foster en 2018
Cupertino 2018

Kar Khaneh / Pirayesh
Kar Khaneh office building à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017
Teheran 2017

Louvre Abu Dhabi / Nouvel
Louvre Abu Dhabi par Nouvel en 2017
Abu Dhabi 2017

Facebook HQ / Gehry
HQ Facebook MPK20 à Menlo Park par Gehry en 2015
Menlo Park 2015

MuCEM / Ricciotti
Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée Mucem à Marseille par Ricciotti en 2013
Marseille 2013

Burj-Qatar / Nouvel
immeuble de bureaux Burj-Qatar à Doha par Nouvel en 2012
Doha 2012

Birkha Bawari / Mridul
stepwell baoli Birkha Bawari à Jodhpur par Mridul en 2009
Jodhpur 2009

Nine Bridges Club-house / Ban
Nine Bridges Country Club-house à Yeoju-Gun (S-Korea) par Ban en 2009
Yeoju-Gun 2009

Pearl Academy Fashion / Rastogi
Pearl Academy Fashion à Jaipur par Rastogi en 2008
Jaipur 2008

IPE Agora / Denu+Paradon
Agora Immeuble du Parlement Européen à Strasbourg par Denu + Paradon en 2008
Strasbourg 2008

Magasins Tod's / Ito
immeuble des magasins Tod's à Tokyo par Ito en 2004
Tokyo 2004

Modern Art Museum / Ando
Modern Art Museum de Fort Worth par Ando en 2002
Fort Worth 2002

Palais Justice / Nouvel
Palais de Justice de Nantes par Nouvel en 2000
Nantes 2000

Bundestag réunifié / Foster
Reichstag pour le Bundestag réunifié à Berlin par Foster en 1999
Berlin 1999

Palais Justice / Rogers
Palais de Justice de Bordeaux par Rogers en 1998
Bordeaux 1998

Eglise de la Lumière Ando
Eglise de la Lumière à Osaka par Ando en 1989
Osaka 1989

Institut Monde Arabe / Nouvel
Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987
Paris 1987

Capitole Bangladesh / Kahn
Capitole du Bangladesh à Dhaka par Kahn en 1982
Dhaka 1982

.
.
ARCHITECTURE MODERNE
histoire de l'architecture moderne en Allemagne jusqu'en 1933 ; conference de Frederic Morin
LES APPORTS ALLEMANDS


LES PONTS histoire et techniques de construction des ponts depuis l'Antiquité romaine jusqu'à aujourd'hui ; conference de Frederic Morin
HISTOIRE & TECHNIQUES


MUSEES DU Architectures des musées du Sud-Est de la France ; conference de Frederic Morin
SUD-EST DE LA FRANCE


MATERIAUX de CONSTRUCTION
conference 2019 histoire techniques fabrication des materiaux de construction ; conference de Frédéric Morin
histoire de leur fabrication


ARCHITECTURE CHRETIENNE
conference 2019 histoire de l'architecture chrétienne le long du pelerinage de Saint-Jacques de Compostelle
sur les chemins de St-Jacques



RETOUR VERS
LES AUTRES
CONFERENCES DE
FREDERIC MORIN
cliquez ici

.