"LA CULTURE EN PARTAGE" avec
Frédéric MORIN architecte-conférencier

Histoires d'Architectures bioclimatiques

À la fois dedans et dehors, la fluidité de l'espace.
L'architecture contemporaine en chemin vers une belle architecture adaptée au réchauffement climatique :
l'immeuble de bureaux Kar Khaneh Office Building à Téhéran
par DOT = Arash Pirayesh + Mehran Haghbin en 2017
Un usage inventif des puits de lumière
pour dynamiser la ventilation naturelle

Voici une partie du diaporama proposé par Frédéric Morin, architecte-conférencier, sur l'histoire de la fluidité des espaces entre dedans et dehors, ou « à la fois dedans et dehors », avec l'architecture contemporaine depuis 1980 jusqu'à nos jours :

En théâtralisant les tensions entre la forme et la fonction, entre l'intérieur et l'extérieur, la fluidité spatiale est un outil majeur du sens (= sémantique) de l'architecture comme de son adaptation bioclimatique.
bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : détail des décrochés de façade qui se portent mutuellement ombre

En effet, les architectes peuvent apporter des réponses novatrices aux enjeux climatiques qui vont marquer les décennies à venir. Avec des températures de plus en plus élevées et un climat globalement plus continental, comment assurer le confort tout en diminuant le coût énergétique d'exploitation des espaces de la vie des humains toujours plus nombreux ?
Par exemple en privilégiant un espace intermédiaire entre les espaces intérieurs et extérieurs : « entre dedans et dehors ». L'art de construire ne serait pas seulement des volumes fermés (le « plein ») mais résiderait aussi dans la manière de ne pas fermer l’espace : les loggia, terrasses, patios, auvents et galeries couvertes... bien souvent pour mieux jouer avec l'eau et bénéficier de la fraîcheur qu'elle apporte.
bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : puits de lumière et de ventilation naturelles à l'arrière du bâtiment

Plutôt que des barrières étanches, les parois deviennent des filtres qu'il faut accumuler, et entre lesquels nous habitons, et vivons mieux. Aujourd'hui les techniques et les matériaux ont évolué d'une manière telle que ces beautés prouvent leur efficacité lorsqu'elles sont pratiquées. Mais ici il s'agit de simplicité et d'ingéniosité...
À différents niveaux la beauté du lieu est réelle !
.

La fluidité des espaces entre dedans et dehors, ou « à la fois dedans et dehors », avec l'immeuble de bureaux Kar Khaneh Office Building à Téhéran par DOT = Arash Pirayesh + Mehran Haghbin en 2017 :



La plus grande partie de l'iconographie de cette page est due à de très belles photographies de Deed Studio mises en ligne par ArchDaily à l'adresse suivante :
https://www.archdaily.com/889924/kar-nil-khaneh-office-building-dot-architects .
.

Entre 1.100m et 1980m d'altitude, le climat de Téhéran résite assez bien à la comparaison avec ce que nous connaissons en Europe : depuis le tableau établi en 2005, l'amplitude des records est en augmentation, passant de 50° à 63°C (de -11° à +39°C = 50°C avant 2005 devenus -20° à + 43°C = 63 °C actuellement). Voilà une mise en perspective du réchauffement climatique général qui nous attend : Nîmes offre des valeurs voisines mais plus froides, avec 58°C = de -14° à +44°C .
En raison de cette altitude, la moyenne des températures hautes ne dépassait autrefois 30°C que pendant 3 mois de juin à août (2 mois seulement à Nîmes). La moyenne des température basses restait sous 5°C pendant 4 mois de décembre à mars, dont 2 mois sous zéro.
La pluviométrie annuelle atteint 43cm, elle est répartie sur l'ensemble des mois hors ceux d'été. Et l'on compte 24 jours de neige... jusqu'à 2 mètres en une seule semaine début février 2014 :


climate data Tehran

L'immeuble de bureau Kar Khaneh a été livré en 2017 par Arash Pirayesh et Mehran Haghbin et leur agence DOT ARCHITECTS. Il compte 5 niveaux au-dessus de celui de parkings au rez-de-chaussée et une salle commune en sous-sol, sur le principe traditionnel du sardab.
La petite taille de la parcelle (moins de 8 mètres de large), le règlement d'urbanisme de Téhéran et la géométrie des constructions environnantes ont imposé une façade est aveugle, ne laissant d'autre prise de jour qu'au Sud et en toiture. Cette contrainte a conduit les architectes vers la composition de ce magnifique damier de reliefs en façade sud qui signale une réalisation peu commune.


bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : la façade est est aveugle

bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : le damier de la façade sud, de nuit, au-dessus de l'ouverture du parking

bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : le damier de la façade sud, le matin, au-dessus de l'ouverture du parking

La terrasse de toiture n'est pas encore prévue pour être végétalisée, mais la façade sud est aménagée de jardinières à arrosage automatique. La composition semble très rigoureusement géométrique mais cette rigueur met en valeur la variation du jeu des ombres et celui de la végétation devant les fenêtres :


bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : le damier végétalisé de la façade sud

bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : élévation sud : composition générale du damier végétalisé de la façade sud

Concommitamment, les circulations verticales ont été repoussées au Nord (aveugle) de la parcelle pour dégager un puits de lumière sur l'arrière. Celui-ci rend donc les étages traversants, entre une façade ensoleillée et un puits arrière aménagé d'un mur végétalisé lui aussi, à arrosage automatique également :


bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : section sud-nord montrant le puits de lumière + ventilation arrière

À la base de ce puits de lumière arrière, le parking n'est pas fermé de murs. Ses menuiseries permettent de maîtriser la circulation verticale de l'air aspiré vers le haut par l'exposition au soleil du sommet du puits qui fait monter l'air intérieur s'il est remplacé par celui du parking. Voici la porte coulissante qui ne bat pas et permet de régler finement la quantité d'air aspiré à la base de ce qu'il faut bien appeler une tour-à-vent (par dépression seulement) :


bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : le parking du rez-de-chaussée alimente en air le puits de lumière + ventilation arrière

Il suffit de fermer la porte en hiver pour stopper le fonctionnement de cette ventilation si elle n'est plus désirée. Ce dispositif ingénieux est mis en oeuvre dans un tout-petit bâtiment : moins de 8 mètres de large et moins de 14 mètres de profondeur. C'est à l'échelle d'un petit immeuble d'habitation qui proposerait des plateaux de 60-65 m²... :


bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : plan du 4ème étage montrant l'exiguïté des lieux

Vus de l'intérieur, les casiers du damier de la façade sud accueillent des rangements et rayonnages qui augmentent l'isolation et l'inertie thermique de la façade. Le 4ème étage est spécialement aménagé d'un escalier intérieur le long du mur est, pour rejoindre le 5ème étage. Baigné par le soleil d'après-midi, cet aménagment dynamise par thermosiphon naturel la circulation d'air en fin d'après-midi et en soirée de ces deux dernier étages et complète ainsi, au besoin, l'efficacité pour ces deux derniers niveaux, du puits de ventilation général dont l'orientation est différente :


bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : la salle du 4ème étage vue vers le Sud

bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : sous la prise de jour zénithale, la montée d'escalier du 4ème au 5ème étages

On voit bien la surchauffe prévisible en fin d'après-midi au-dessus de cet escalier, et le moteur thermique que cet espace-là crée. Lorsqu'on libère la nuit cette chaleur accumulée le jour, on introduit naturellement de l'air frais en remplacement et on organise le raffraîchissement naturel des locaux :


bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : la salle du 5ème étage vue vers le Sud

Le puits de lumière végétalisé apporte son concours au raffraîchissement naturel des locaux : l'évaporation de l'eau de la végétation et de son arrosage automatique absorbe des calories. Les vitrages sont bien isolés, oscillo-battants, basculants ou coulissants pour maîtriser avec finesse la circulation de l'air :


bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : la salle du 5ème étage et le puits de lumière-ventilation

bioclimatique fluidité des espaces entre l'intérieur et l'extérieur : Kar Khaneh off. build. à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017 : puits de lumière et de ventilation naturelles à l'arrière du bâtiment

Dans un cadre contraint, Pirayesh et Haghbin ont composé un bâtiment d'une intelligence remarquable, valorisant par l'usage moderne des techniques ancestrales de ventilation naturelle, les tour-à-vents = wind-catchers qui ont fait la célébrité de Yazd par exemple.
Bien que de petite taille, ou bien aussi à raison de sa petite taille, cet immeuble mérite de compter parmi les réalisations emblématiques de Téhéran et porter exemple bien au-delà des frontières de l'Iran moderne. Quel bel exemple d'architecture bioclimatique dont nous pourrions nous inspirer en Europe !




« -À- »

RETOUR VERS LE HAUT DE PAGE
D'autres informations ? poursuivez en visitant :
conference sur la fluidite bioclimatique des espaces dans l'architecture contemporaine

complété et mis à jour le 29 juin 2020
mentions-légales


Droit à l'Image :
si vous souhaitez que l'une de vos photos
soit supprimée de ce site pédagogique,
merci de contacter le webmaster :
ici





HISTOIRES
D'ARCHITECTURES



terrasse pergola table hotes saillans vue 3 becs foret saou www.chambres-hotes-morin-salome.fr

.

pour contacter Frédéric Morin
architecte-conférencier :
06.14.18.75.89 -- 04.75.21.43.95


Droit à l'Image :
si vous souhaitez que l'une de vos photos
soit supprimée de ce site pédagogique,
merci de contacter le webmaster :
ici



RETOUR VERS
LES AUTRES
CONFERENCES DE
FREDERIC MORIN
cliquez ici

.
Conférences proposées
dans le cadre des nombreuses
Universités Populaires de la Drôme
ou à la
Maison de l'Architecture de la Drôme

Maison de l'Architecture de la Drôme logo
Association Loi 1901
Maison des Têtes
57, Grande Rue
26000 VALENCE
contact
.

LA FLUIDITÉ DES ESPACES ENTRE DEDANS ET DEHORS, OU « À LA FOIS DEDANS ET DEHORS », AVEC L'ARCHITECTURE MODERNE DEPUIS 1900 JUSQU'À 2020 :

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture moderne
Adaptation climatique
Architecture moderne 1900-1980

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture contemporaine
Adaptation bioclimatique
Architecture contemporaine 1980-2019

ARCHITECTURE et CLIMAT
l'adaptation aux changements climatiques par la fluidité des espaces : 
  l'exemple des palais orientaux ; conférence de Frédéric Morin
l'adaptation des palais orientaux


ARCHITECTURE des DESERTS
conférence de Frédéric Morin sur l'architecture traditionnelle bioclimatique dans les zones désertiques
  l'adaptation aux changements climatiques : les solutions traditionnelles en Iran
adaptation des maisons en Iran


MAISONS D'ARCHITECTES
conférence de Frédéric Morin sur les maisons iconiques d'architectes vers une belle architecture bioclimatique adaptée au réchauffement
belle architecture bioclimatique
adaptation au réchauffement


.
Musée National Qatar / Nouvel
Musée National du Qatar à Doha par Nouvel en 2019
Doha 2019

Apple Space Ship / Foster
Apple Headquarters Spaceship à Cupertino par Foster en 2018
Cupertino 2018

Kar Khaneh / Pirayesh
Kar Khaneh office building à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017
Teheran 2017

Louvre Abu Dhabi / Nouvel
Louvre Abu Dhabi par Nouvel en 2017
Abu Dhabi 2017

Facebook HQ / Gehry
HQ Facebook MPK20 à Menlo Park par Gehry en 2015
Menlo Park 2015

MuCEM / Ricciotti
Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée Mucem à Marseille par Ricciotti en 2013
Marseille 2013

Burj-Qatar / Nouvel
immeuble de bureaux Burj-Qatar à Doha par Nouvel en 2012
Doha 2012

Birkha Bawari / Mridul
stepwell baoli Birkha Bawari à Jodhpur par Mridul en 2009
Jodhpur 2009

Nine Bridges Club-house / Ban
Nine Bridges Country Club-house à Yeoju-Gun (S-Korea) par Ban en 2009
Yeoju-Gun 2009

Pearl Academy Fashion / Rastogi
Pearl Academy Fashion à Jaipur par Rastogi en 2008
Jaipur 2008

IPE Agora / Denu+Paradon
Agora Immeuble du Parlement Européen à Strasbourg par Denu + Paradon en 2008
Strasbourg 2008

Magasins Tod's / Ito
immeuble des magasins Tod's à Tokyo par Ito en 2004
Tokyo 2004

Modern Art Museum / Ando
Modern Art Museum de Fort Worth par Ando en 2002
Fort Worth 2002

Palais Justice / Nouvel
Palais de Justice de Nantes par Nouvel en 2000
Nantes 2000

Bundestag réunifié / Foster
Reichstag pour le Bundestag réunifié à Berlin par Foster en 1999
Berlin 1999

Palais Justice / Rogers
Palais de Justice de Bordeaux par Rogers en 1998
Bordeaux 1998

Eglise de la Lumière Ando
Eglise de la Lumière à Osaka par Ando en 1989
Osaka 1989

Institut Monde Arabe / Nouvel
Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987
Paris 1987

Capitole Bangladesh / Kahn
Capitole du Bangladesh à Dhaka par Kahn en 1982
Dhaka 1982

.
.
ARCHITECTURE MODERNE
histoire de l'architecture moderne en Allemagne jusqu'en 1933 ; conference de Frederic Morin
LES APPORTS ALLEMANDS


LES PONTS histoire et techniques de construction des ponts depuis l'Antiquité romaine jusqu'à aujourd'hui ; conference de Frederic Morin
HISTOIRE & TECHNIQUES


MUSEES DU Architectures des musées du Sud-Est de la France ; conference de Frederic Morin
SUD-EST DE LA FRANCE


MATERIAUX de CONSTRUCTION
conference 2019 histoire techniques fabrication des materiaux de construction ; conference de Frédéric Morin
histoire de leur fabrication


ARCHITECTURE CHRETIENNE
conference 2019 histoire de l'architecture chrétienne le long du pelerinage de Saint-Jacques de Compostelle
sur les chemins de St-Jacques



RETOUR VERS
LES AUTRES
CONFERENCES DE
FREDERIC MORIN
cliquez ici

.