"LA CULTURE EN PARTAGE" avec
Frédéric MORIN architecte-conférencier

Histoires d'architectures bioclimatiques

À la fois dedans et dehors, la fluidité de l'espace.
L'architecture contemporaine en chemin vers une belle architecture adaptée au réchauffement climatique
IMA = Institut du Monde Arabe à Paris
par Jean Nouvel en 1987

Voici une partie du diaporama proposé par Frédéric Morin, architecte-conférencier, sur l'histoire de la fluidité des espaces entre dedans et dehors, ou « à la fois dedans et dehors », avec l'architecture contemporaine depuis 1980 jusqu'à nos jours :

En théâtralisant les tensions entre la forme et la fonction, entre l'intérieur et l'extérieur, la fluidité spatiale est un outil majeur du sens (= sémantique) de l'architecture.
fluidite des espaces Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987

En plus, les architectes peuvent apporter des réponses novatrices aux enjeux climatiques qui vont marquer les décennies à venir. Avec des températures de plus en plus élevées et un climat globalement plus continental, comment assurer le confort tout en diminuant le coût énergétique d'exploitation des espaces de la vie des humains toujours plus nombreux ?
Par exemple en privilégiant un espace intermédiaire entre les espaces intérieurs et extérieurs : « entre dedans et dehors ». L'art de construire ne serait pas seulement des volumes fermés (le « plein ») mais résiderait aussi dans la manière de ne pas fermer l’espace : les loggia, terrasses, patios, auvents et galeries couvertes...
fluidité spatiale : l'Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987

Plutôt que des barrières étanches, les parois deviennent des filtres qu'il faut accumuler, et entre lesquels nous habitons, et vivons mieux. Aujourd'hui les techniques et les matériaux ont évolué d'une manière telle que ces beautés prouvent leur efficacité lorsqu'elles sont pratiquées.
À différents niveaux leurs beautés sont réelles !

La fluidité des espaces entre dedans et dehors, ou « à la fois dedans et dehors », avec l'Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 :


Initié par Valéry Giscard d'Estaing pour valoriser les relations entre la France et les pays arabes, l'Institut du Monde Arabe est un centre culturel inter-civilisationnel dont l'architecture manifeste la modernisation des éléments traditionnels de la culture architecturale arabe, inauguré par François Mitterand en 1987.
Les architectes Jean Nouvel et Architecture Studio (Parlement Louise-Weiss à Strasbourg en 2008 par exemple) composent non seulement des espaces mais surtout des parois dont les designs sont immédiatement identifiables et qui les élèvent au rang d'icône : les fameux 240 « moucharabieh » du « mur-rideau » de la façade sud donnant sur la cour :


fluidité spatiale : l'Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : géométrie orientale de la façade sud aux 240 « moucharabieh »

Le bâtiment doit se faire une place entre la Seine et le campus de Jussieux ; ses façades sur la ville restent plutôt anonymes. Une façon de ruelle sépare deux parties, l'une curviligne et peu transparente et l'autre qui donne à percevoir sa structure intérieure depuis l'extérieur :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : au-dessus du pont de Sully

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : façade ouest

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : vue sur Notre-Dame depuis les terrasses

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : façade ouest

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : façade sud et sa cour

La composition géométrique de la façade est répliquée au sol de la cour, souvent partiellement recouverte d'une structure temporaire. A gauche, la géométrie d'une construction non couverte marque l'entrée du bâtiment, sorte de propylée découvert, de vestibule ouvert à tous vents, bien séparé et en avant du bâtiment. L'un de ses axes indique pourtant l'emplacement de la porte d'entrée qui n'est pas au centre de la façade puisque ce centre est occupé par un pilier :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : plan d'ensemble au niveau du parvi

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : l'axe d'entrée des propylées sur la façade sud et sa cour

L'emplacement de la porte d'entrée n'a pas fait l'objet d'un marquage spécialement compréhensible par les Occidentaux comme un porche, un auvent ou des colonnes ; il faut simplement suivre la direction imprimée par le vestibule à l'entrée de la parcelle :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : façade sud et sa cour

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : façade sud et sa cour

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : le revers de la porte d'entrée

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : le hall des ascenseurs de verre

La conception de la façade en « mur-rideau » disposé en avant de la structure porteuse fait référence aux « moucharabieh » de la culture orientale beaucoup plus largement que celle arabe seulement : ils sont utilisés là où il fait chaud pour maîtriser la quantité de lumière qui passe au-travers du dispositif en laissant circuler l'air également, comme le cannage d'une chaise. Nouvel a composé ces dispositifs de diaphragmes modulables, comme ceux d'un appareil photographique, en référence à la culture géométrique arabe et aux très riches variations qu'elle génère, très riches vibrations aussi :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : « moucharabieh » de la façade sud vus de dehors

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : « moucharabieh » de la façade sud vus de dehors

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : « moucharabieh » de la façade sud vus de dehors

Ces « moucharabieh » ont une particularité rarement relevée : sous le soleil, ils projettent leur image sur les surfaces qui les entourent à l'arrière et façonnent non seulement le confort mais aussi la perception de l'espace qu'ils délimitent plus qu'ils ne ferment :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : effet lumineux des « moucharabieh » derrière la façade sud

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : effet d'ombres et lumières des « moucharabieh » derrière la façade sud

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : effets d'ombres et lumières des « moucharabieh » derrière la façade sud

Passant au travers de ce « moucharabieh », le soleil ne donne-t-il pas l'impression que le sol est également un « moucharabieh » ? Le « moucharabieh » vertical n'a-t-il pas pour effet de dématérialiser le sol, d'altérer la perception de sa solidité ? :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : effets d'ombres et lumières des « moucharabieh » derrière la façade sud

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : effets lumineux dans les espaces intérieurs

Les mécaniques de ces « moucharabieh » sont assez sophistiquées, à la hauteur de la géométrie orientale qu'ils honorent. Ne pas oublier que Pythagore aurait passé 22 années de sa vie en Egypte (entre -547 et -525 ?) avant d'édicter son fameux théorème et qu'Eratosthène a assez exactement mesuré la rotondité de la Terre vers -200 entre Alexandrie et Syène=Assouan (voir ici ) :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : mécanismes des « moucharabieh » derrière la façade sud

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : mécanismes des « moucharabieh » derrière la façade sud

Les espaces d'exposition de l'Institut :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : les espaces intérieurs

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : les espaces intérieurs

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : les espaces intérieurs

Plan et section au niveau du patio :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : plan au niveau du patio

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : section nord-sud

Le patio de l'Institut du Monde Arabe offre une particularité inédite. Ses parois ne laissent pas passer la vue de part et d'autre du puits de lumière nécessaire à éclairer les bureaux en périphérie, mais seulement la lumière justement, grâce au choix de fines plaques d'albâtre disposées en couche supplémentaire, en plus des autres parois du « mur-rideau ». Une paroi non pas transparente mais translucide : quelle belle trouvaille, particulièrement opportune en ce lieu :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : le patio de jour et ses parois d'albâtre, opaques

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : le patio de nuit et ses parois d'albâtre, translucides et non pas transparentes

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : vue plongeante sur le patio et ses parois d'albâtre, translucides et non pas transparentes

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : détail de fixation des plaques d'albâtre translucide

Les parois du patio de l'Institut du Monde Arabe sont une accumulation de filtres successifs dont chacun a son efficacité spécifique --l'albâtre tamise la vue pour ne laisser passer que la lumière-- un disposition qui fait écho à la filtration variable du soleil par les « moucharabieh » de la façade sud :


fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : l'accumulation des filtres autour du patio

fluidité spatiale : Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987 : la lumière tamisée autour du patio

A l'intérieur du cadre parisien, Nouvel et ses associés ont conçu un édifice capable de faire admirer les sophistications de la culture arabe et de son architecture tradionnelle, ou plutôt de ses conceptions d'espaces ni vraiment dedans ni vraiment dehors : on vit entre les deux ; on se déplace entre dedans et dehors !



RETOUR VERS LE HAUT DE PAGE
D'autres informations ? poursuivez en visitant :
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture contemporaine

complété et mis à jour le 29 juin 2020
mentions-légales


Droit à l'Image :
si vous souhaitez que l'une de vos photos
soit supprimée de ce site pédagogique,
merci de contacter le webmaster :
ici





HISTOIRES
D'ARCHITECTURES



terrasse pergola table hotes saillans vue 3 becs foret saou www.chambres-hotes-morin-salome.fr

.

pour contacter Frédéric Morin
architecte-conférencier :
06.14.18.75.89 -- 04.75.21.43.95


Droit à l'Image :
si vous souhaitez que l'une de vos photos
soit supprimée de ce site pédagogique,
merci de contacter le webmaster :
ici



RETOUR VERS
LES AUTRES
CONFERENCES DE
FREDERIC MORIN
cliquez ici

.
Conférences proposées
dans le cadre des nombreuses
Universités Populaires de la Drôme
ou à la
Maison de l'Architecture de la Drôme

Maison de l'Architecture de la Drôme logo
Association Loi 1901
Maison des Têtes
57, Grande Rue
26000 VALENCE
contact
.

LA FLUIDITÉ DES ESPACES ENTRE DEDANS ET DEHORS, OU « À LA FOIS DEDANS ET DEHORS », AVEC L'ARCHITECTURE MODERNE DEPUIS 1900 JUSQU'À 2020 :

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture moderne
Adaptation climatique
Architecture moderne 1900-1980

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture contemporaine
Adaptation bioclimatique
Architecture contemporaine 1980-2019

ARCHITECTURE et CLIMAT
l'adaptation aux changements climatiques par la fluidité des espaces : 
  l'exemple des palais orientaux ; conférence de Frédéric Morin
l'adaptation des palais orientaux


ARCHITECTURE des DESERTS
conférence de Frédéric Morin sur l'architecture traditionnelle bioclimatique dans les zones désertiques
  l'adaptation aux changements climatiques : les solutions traditionnelles en Iran
adaptation des maisons en Iran


MAISONS D'ARCHITECTES
conférence de Frédéric Morin sur les maisons iconiques d'architectes vers une belle architecture bioclimatique adaptée au réchauffement
belle architecture bioclimatique
adaptation au réchauffement


.
Musée National Qatar / Nouvel
Musée National du Qatar à Doha par Nouvel en 2019
Doha 2019

Apple Space Ship / Foster
Apple Headquarters Spaceship à Cupertino par Foster en 2018
Cupertino 2018

Kar Khaneh / Pirayesh
Kar Khaneh office building à Tehran par Pirayesh+Haghbin en 2017
Teheran 2017

Louvre Abu Dhabi / Nouvel
Louvre Abu Dhabi par Nouvel en 2017
Abu Dhabi 2017

Facebook HQ / Gehry
HQ Facebook MPK20 à Menlo Park par Gehry en 2015
Menlo Park 2015

MuCEM / Ricciotti
Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée Mucem à Marseille par Ricciotti en 2013
Marseille 2013

Burj-Qatar / Nouvel
immeuble de bureaux Burj-Qatar à Doha par Nouvel en 2012
Doha 2012

Birkha Bawari / Mridul
stepwell baoli Birkha Bawari à Jodhpur par Mridul en 2009
Jodhpur 2009

Nine Bridges Club-house / Ban
Nine Bridges Country Club-house à Yeoju-Gun (S-Korea) par Ban en 2009
Yeoju-Gun 2009

Pearl Academy Fashion / Rastogi
Pearl Academy Fashion à Jaipur par Rastogi en 2008
Jaipur 2008

IPE Agora / Denu+Paradon
Agora Immeuble du Parlement Européen à Strasbourg par Denu + Paradon en 2008
Strasbourg 2008

Magasins Tod's / Ito
immeuble des magasins Tod's à Tokyo par Ito en 2004
Tokyo 2004

Modern Art Museum / Ando
Modern Art Museum de Fort Worth par Ando en 2002
Fort Worth 2002

Palais Justice / Nouvel
Palais de Justice de Nantes par Nouvel en 2000
Nantes 2000

Bundestag réunifié / Foster
Reichstag pour le Bundestag réunifié à Berlin par Foster en 1999
Berlin 1999

Palais Justice / Rogers
Palais de Justice de Bordeaux par Rogers en 1998
Bordeaux 1998

Eglise de la Lumière Ando
Eglise de la Lumière à Osaka par Ando en 1989
Osaka 1989

Institut Monde Arabe / Nouvel
Institut du Monde Arabe à Paris par Nouvel en 1987
Paris 1987

Capitole Bangladesh / Kahn
Capitole du Bangladesh à Dhaka par Kahn en 1982
Dhaka 1982

.
.
ARCHITECTURE MODERNE
histoire de l'architecture moderne en Allemagne jusqu'en 1933 ; conference de Frederic Morin
LES APPORTS ALLEMANDS


LES PONTS histoire et techniques de construction des ponts depuis l'Antiquité romaine jusqu'à aujourd'hui ; conference de Frederic Morin
HISTOIRE & TECHNIQUES


MUSEES DU Architectures des musées du Sud-Est de la France ; conference de Frederic Morin
SUD-EST DE LA FRANCE


MATERIAUX de CONSTRUCTION
conference 2019 histoire techniques fabrication des materiaux de construction ; conference de Frédéric Morin
histoire de leur fabrication


ARCHITECTURE CHRETIENNE
conference 2019 histoire de l'architecture chrétienne le long du pelerinage de Saint-Jacques de Compostelle
sur les chemins de St-Jacques



RETOUR VERS
LES AUTRES
CONFERENCES DE
FREDERIC MORIN
cliquez ici

.