La forteresse du Savel à GIGORS-LOZERON
Le tourisme du Patrimoine historique et culturel

autour des chambres d'hôtes Frédéric MORIN et SALOME à Saillans

excursions "DROME ROMANE"

25 km en vélo ou en voiture depuis Saillans par Aouste/Sye et Cobonne (D731) On accède à cette forteresse (735m) à pied depuis le village de Gigors (588m), ou plus aisément par un chemin empierré parcourant le Plateau du Savel (741-735m) depuis la D732 montant au Golf du Sagnol puis au Col de Cavali (voir carte en bas de page).
gigors drome romane chateau savel vue aerienne vestiges
Le château de Gigors semble avoir été construit par les LANTHELME.
La forteresse passe aux mains des Comtes de Valentinois à la fin du XIIIe s., en 1288.
A la mort de Louis II de Poitiers en 1419, dernier comte du nom, la forteresse de Gigors passe dans le domaine royal.
La forteresse comportait une chapelle castrale dédiée à saint Marcel, décrite comme ruinée en 1644 tout comme l'église clunisienne Saint-Pierre de Gigors en contrebas du village.
notice descriptive de l'église St-Pierre à Gigors

Le site montre des vestiges considérables de modelé artificiel du terrain, avec le creusement de la roche pour isoler au Sud la tour d'un donjon, et l'aménagement d'une basse-cour au Nord protégée d'une vallation (zone surcreusée) barrant l'éperon du Plateau du Savel.
L'éthymologie de ce nom est "sable", ce qui est cohérent avec la particularité du lieu, couvert de châtaigniers plutôt rares en Drôme, calcaire pour l'essentiel.
Mais on entend aussi cette même sonorité dans "salvateur" : de fait, ce lieu offre un refuge dominant largement les vallées de la Drôme et de ses affluents la Sye et la Gervanne conduisant au Vercors.
La puissance de ce point stratégique semble expliquer l'acharnement avec lequel ses démolisseurs ont utilisé les explosifs, à l'issue des guerres de Religion sans doute, pour démanteler le logis seigneurial implanté à l'Ouest de la forteresse.
Un mur-bouclier épais de 1,40m environ s'étend sur plus de 100m d'Est en Ouest, il enserre une cour haute entre les différentes tours et le logis dont la construction du XIIe s. a été reprise au XIVe s. sous les Comtes de Valentinois.
gigors drome romane chateau savel cartographie vestiges








gigors savel drome romane carte generale site


retour vers les autres pages "tourisme du patrimoine" de notre site :

Attention, la nature même drômoise reste un milieu sauvage.
Votre prudence personnelle impose sa règle en toute circonstance.
Notre responsabilité ne saurait être engagée par nos suggestions.