Le château de CHABRILLAN

Le tourisme du Patrimoine historique et culturel

autour des chambres d'hôtes Frédéric MORIN et SALOME à Saillans


Le château de Chabrillan a été édifié à partir du Xème siècle sur une éminence qui domine la vallée de la Drôme entre les villages et places-fortes de Grâne, Autichamp, Divajeu en rive gauche et Allex, Eurre et Crest en rive droite.

La famille des Chabrillan est connue par Hugues et Guillaume entre 1150 et 1166.
Les Chabrillan rendent hommage aux Poitiers comtes de Valentinois. De ce fait, ils ont à souffrir des destructions commises par Simon de Montfort lors de la croisade des Albigeois : le village est attaqué en 1216, et le château détruit en 1217 concommitamment au siège de Crest.

Eynard, le dernier représentant mâle de cette famille qui possédait également Autichamp, laisse sa seigneurie à sa fille Polie qui l'apporte en dot à François de Beaumont seigneur d'Autichamp en 1350.



château de Chabrillan, le village se développe sur la pente bien exposée au sud-est

le village de Chabrillan compte parmi les villages botaniques de la Drôme et offre de très beaux aménagements parmi les plus soignés, qui agrémentent la visite du village perché et de ses remparts. De très belles vues s'y développent en direction de Crest et sa tour aux pieds du Vercors, ainsi que vers le synclinal perché de la forêt de Saoû couronné par les Trois Becs.

L'accès au village est aisé depuis la grande route RD93 et fait admirer un panorama exceptionnel sur la Vallée de la Drôme, la Forêt de Saoû à l'Est et le massif du Vercors à l'Est.
village et château de Chabrillan devant les Trois Becs vus du village voisin de G jardins botaniques autour du château de Chabrillan
cartographie du village de Chabrillan photographie aérienne du château de Chabrillan
La visite du château, propriété privée des descendants de la famille de Chabrillan, n'est pas possible.

photographie aérienne du château de Chabrillan chateau de Chabrillan, plan schematique
Le donjon de la Motte est le lieu de la première construction, en bois, sur le site de Chabrillan, marqué par le creusement du rocher et l'aménagement de fossés de protection.
Au Sud de cette première tour en bois, une seconde tour a été construite, en pierre celle-ci : il fallait nécessairement conserver la tour en bois pendant le chantier qui a pu durer de nombreuses années. Le petit appareil et les chainages d'angles de cette tour sont caractéristiques des XIe et XIIe siècles.
Après que cette deuxième tour, la première en pierre, ait été terminée, la tour en bois a été remplacée par une tour en pierre, dont les maçonneries utilisent des blocs plus gros, ce qui les rapproche du XIIIe siècle.
Le plan polygonal et la tour ronde du rempart sud de la cour haute du château signale une construction plus tardive encore.





retour vers les autres pages "tourisme du patrimoine" de notre site :

Attention, la nature même drômoise reste un milieu sauvage.
Votre prudence personnelle impose sa règle en toute circonstance.
Notre responsabilité ne saurait être engagée par nos suggestions.