"LA CULTURE EN PARTAGE" avec
Frédéric MORIN architecte-conférencier

Histoires d'Architectures

À la fois dedans et dehors, la fluidité de l'espace.
L'architecture moderne en chemin vers une belle architecture adaptée au réchauffement climatique
de 1900 à 1980

Voici une partie du diaporama proposé par Frédéric Morin, architecte-conférencier, sur l'histoire de la fluidité des espaces entre dedans et dehors, ou « à la fois dedans et dehors », avec l'architecture moderne depuis 1900 jusqu'à 1980 :

Comme pour beaucoup d'objets de la vie quotidienne, l'architecture apporte une solution au conflit entre la forme et la fonction : la fonction dicte-elle nécessairement la forme, ou bien la forme impose-t-elle ses contraintes à la fonction ?
Du fait que l'on vit « dans » l'architecture, ce conflit s'exprime également entre l'intérieur et l'extérieur : les formes intérieures dictent-elles les formes extérieures, ou bien la composition des extérieurs (les façades) dicte-t-elle les arrangements intérieurs ?
En théâtralisant les tensions entre la forme et la fonction, entre l'intérieur et l'extérieur, la fluidité spatiale est un outil majeur du sens (= sémantique) de l'architecture en apportant des solutions novatrices.
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture moderne

En plus, les réalisations modernes ou contemporaines de quelques architectes indiscutablement connus tels que Frank Lloyd Wright (1867-1959), Le Corbusier (1887-1965), Louis I. Kahn (1901-1974) ou Oscar Niemeyer (1907-2012) éclairent d'un jour nouveau les réponses que les architectes peuvent apporter aux enjeux climatiques qui vont marquer les décennies à venir. Avec des températures de plus en plus élevées et un climat globalement plus continental, comment assurer le confort tout en diminuant le coût énergétique d'exploitation des espaces de la vie des humains toujours plus nombreux ?

Ces architectes remarquables privilégient un espace intermédiaire entre les espaces intérieurs et extérieurs : « entre dedans et dehors ». L'aboutissement de leur art ne serait pas la seule conception des volumes construits (le « plein ») mais résiderait aussi dans la manière de ne pas fermer l’espace. D'organiser l'usage de la pierre (et des autres matériaux solides de construction que sont le béton, le métal, la brique, le bois et leurs dérivés) en combinaison avec l'eau et l'air pour lutter contre le feu du soleil. Pour exploiter la capacité rafraîchissante de l'eau s'évaporant puis faire circuler l'air qui transporte cette fraîcheur bienfaitrice.

Plutôt que barrières étanches, les parois deviennent des filtres qu'il faut accumuler, et entre lesquels on vit.

Avec une quinzaine d'exemples, nous verrons ensemble comment ces architectes ont fait circuler l'air, l'eau et sa fraîcheur, apporté la lumière et l'ombre naturelles dans le Pavillon de Barcelone par Mies van der Rohe, dans le Capitole du Penjab à Chandigarh par Le Corbusier, dans l'Institut Indien de Management d'Ahmedabad par Kahn... sans sacrifier l'esthétique sur l'autel de l'efficacité thermique.

Si certaines de ces constructions ont souffert des imperfections de leur réalisation à l'époque de leur construction jusqu'en 1990, aujourd'hui les techniques et les matériaux ont évolué d'une manière telle que ces beautés prouvent leur efficacité lorsqu'elles sont restaurées après leur inscription au Patrimoine Universel de l'UNESCO pour beaucoup d'entre-elles.
À différents niveaux leurs beautés sont réelles !
Faut-il regretter que les réalisations rassemblées comme exemplaires soient bien souvent les plus onéreuses et, de fait, bien souvent les plus belles ? Les moyens financiers ont permis de pousser les logiques, de repousser les limites. Et donc d'aller plus loin, y compris vers l'écologie et l'économie des énergies aujourd'hui valorisées. Bien sûr, on peut emmener une classe d'école écouter l'harmonie municipale comme initiation à la musique classique. Mais organiser une sortie à l'Opéra offre plus de chances de faire aimer, plus de chances de faire siffloter Carmen sous sa douche. Voyons donc les plus belles réalisations, pour donner envie !

Les vrais moyens que l'architecte met en oeuvre ne sont pas les billets de banque qui tapisseraient les murs, mais l'agencement des espaces que les parois limitent, ou non, justement !

La fluidité des espaces entre dedans et dehors, ou « à la fois dedans et dehors », avec l'architecture moderne depuis 1900 jusqu'à nos jours :


Kings Road Chace Schindler
Chace-Schindler House Kings Road Los Angeles par Schindler en 1922
Los Angeles 1922
Lowell Beach House Schindler
Lowell Beach House à Newport Beach par Schindler en 1926
Newport Beach 1926
Mies van der Rohe
Pavillon de l'Allemagne à l'Exposition de Barcelone en 1929 par Mies van der Rohe
Barcelone 1929

Villa Savoye Le Corbusier
Villa Savoye Le Corbusier Poissy 1931
Poissy 1931
Johnson-Wax HQ Wright
Johnson-Wax HeadQuarter à Racine par Wright en 1936 et 1944
Racine 1936 + 1944
Fallingwater-Kaufmann Wright
Cascade Fallingwater pour Kaufmann à Mill Run par Wright en 1939
Mill Run 1939

Desert-Kaufmann Neutra
Kaufmann Desert House à Palm-Spring par Neutra en 1947
Palm-Spring 1947
Congrès national Niemeyer
palais du Congrès national du Brésil à Brasilia par Niemeyer en 1960
Brasilia 1960
palais Planalto Niemeyer
palais du Planalto à Brasilia par Niemeyer en 1960
Brasilia 1960

Tribunal suprême Niemeyer
Tribunal supreme fédéral du Brésil à Brasilia par Niemeyer en 1960
Brasilia 1960
palais Itamaraty Niemeyer
palais Itamaraty à Brasilia par Niemeyer en 1962
Brasilia 1962
Capitole du Penjab Le Corbusier
Urbanisme et Capitole du Penjab à Chandigarh par Le Corbusier en 1962
Chandigarh 1952-1962

Fondation Maeght Sert
Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence par Sert en 1964
Saint-Paul-de-Vence 1964
Kimbell Art Museum Kahn
Kimbell Art Museum à Fort Worth par Kahn en 1972
Fort Worth 1972
Indian Inst. Management Kahn
Indian Institute of Management à Ahmedabad par Kahn en 1974
Ahmedabad 1974

INTRODUCTION : les premiers murs-rideau autour de 1900 = la distinction physique entre les éléments structurels, porteurs des planchers et des toitures, d'avec les parois verticales qui ne sont plus porteuses, d'où leur nom de « mur-rideau » lorsque ces cloisons séparent l'intérieur de l'extérieur.


La fabrique de peluches Steiff à Giengen-an-der-Brenz, l'agrandissement de 1903 par un architecte resté anonyme :


fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz 1903

La marque des jouets Steiff a été créée à Giengen-an-der-Brenz en 1880 par Margarete Steiff (1847-1909) autour du succès commercial auprès des enfants d'un premier coussin en forme d'éléphant qu'elle avait fabriqué. D'autres animaux suivent, dont l'ours en peluche en 1902. De 1903 à 1907 le succès recontré par cet ours est tel que 400 personnes sont employées à l'usine de Giengen-an-der-Brenz en complément de 1.800 autres à domicile. Il faut donc de nouveaux bâtiments ; ceux-ci illustrent une nouvelle efficacité... par rapport à son habitation initiale :


fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz 1903 la maison de Margarete Steiff

fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz les nouveaux bâtiments de 1903

La structure porteuse est réduite à son minimum ; les murs sont remplacés par des vitres qui laissent passer autant de lumière que possible :


fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz  en 1912 à l'intérieur des nouveaux bâtiments de 1903

fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz les nouveaux bâtiments de 1903

fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz les nouveaux bâtiments de 1903

La fabrique de peluches Steiff à Giengen en 1903 : on voit bien la structure porteuse intérieure séparée du mur-rideau en verre qui apporte une abondante lumière à l'intérieur des ateliers et limite le recours (toujours onéreux) à la lumière artificielle :

fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz les nouveaux bâtiments de 1903

fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz les nouveaux bâtiments de 1903

fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz les nouveaux bâtiments de 1903

fluidité des espaces : fabrique de peluches Steiff Giengen-an-der-Brenz  un exemplaire du fameux ours emblème de la marque Steiff

La Fabrique de Turbines AEG à Berlin en 1909 par Peter Behrens (1868-1940) :


fluidité des espaces : Fabrique de Turbines AEG à Berlin par Behrens en 1909

La société AEG = Allgemeine Elektricitäts Gesellschaft a chargé l'architecte Peter Behrens, son consultant artistique depuis 1907, de concevoir cette halle industrielle pour la fabrication de turbines indispensables à la production d'électricité à partir d'eau ou de vapeur, d'un rendement bien supérieur à celui des traditionnelles roues à aubes.
fluidité des espaces : Fabrique de Turbines AEG à Berlin par Behrens en 1909
Behrens a traité le bâtiment comme un nouveau temple grec, avec une façade principale encadrée de deux forts piliers surmontés d'un fronton et une longue façade latérale rythmée par les colonnes apparentes de la structure porteuse de la toiture, telles les colonnes antiques supportant l'entablement. Entre ces colonnes sont les grands pans de verre qui apportent une large lumière à l'intérieur, complétée par la toiture également vitrée.
Ce Temple de l'Industrie compose une parfaite illustration de la nouvelle efficacité moderne... il est toujours utilisé aujourd'hui par Siemens :


fluidité des espaces : Fabrique de Turbines AEG à Berlin par Behrens en 1909, section

fluidité des espaces : Fabrique de Turbines AEG à Berlin par Behrens en 1909, vue des toitures

fluidité des espaces : Fabrique de Turbines AEG à Berlin par Behrens en 1909 façade latérale

fluidité des espaces : Fabrique de Turbines AEG à Berlin par Behrens en 1909 façade latérale détail de l'articulation basse des piliers

fluidité des espaces : Fabrique de Turbines AEG à Berlin par Behrens en 1909 section avec les machines

fluidité des espaces : Fabriques AEG Berlin interieur d'une halle

fluidité des espaces : Fabrique de Turbines AEG à Berlin par Behrens en 1909, intérieur de la halle principale

La fabrique d'embauchoirs Fagus à Alfeld-an-der-Leine par Walter Gropius et Meyer entre 1911 et 1913 :


fluidité des espaces : fabrique d'embauchoirs Fagus à Alfeld par Gropius en 1911

La marque Fagus fait référence au nom latin du hêtre utilisé pôur la fabrication de ces formes à chaussures ; elle a été fondée en 1910 par Carl Benscheidt (1858 - 1947). Après quelques péripéties, les différents bâtiments et leurs extensions successives finissent par être commandés à Walter Gropius et Adolf Meyer ; ils ne seront complètement terminés qu'en 1925 avec le concours d'étudiants du BAUHAUS alors dirigé (après avoir été édifié) par Gropius.
Les structures de ces bâtiments et leurs façades s'inscrivent dans le contexte d'une concurence avec une entreprise voisine. Cette usine Fagus est une opération-pilote, un manifeste de la « Nouvelle Construction » qui promeut la transparence des murs :


fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925

La fabrique d'embauchoirs Fagus à Alfeld par Gropius + Meyer en 1911 : la structure porteuse de poteaux métalliques est déportée à l'intérieur des façades, éventuellement derrière un parement de briques ; entre ces poteaux le mur-rideau en verre apporte une abondante lumière à l'intérieur des ateliers et limite le recours (toujours onéreux) à la lumière artificielle :


fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925 plans

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925 plans

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 -> 1925 les façades-rideaux sont mieux visibles de nuit

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 détail de la façade intérieure

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 intérieurs des ateliers

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 intérieurs des ateliers

Dans les grands ateliers, la charpente de couverture est très simple ; elle repose sur de maigres poteaux en béton avec chapiteaux. Un éclairage zénital est apporté par des sheeds ouverts sur les pans nord des toitures :

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 intérieurs des ateliers éclairés par des sheeds

fluidité des espaces : fabrique Fagus a Alfeld Gropius+Meyer 1911 intérieurs des ateliers éclairés par des sheeds

fluidité des espaces : fabrique Fagus à Alfeld Gropius+Meyer 1911 intérieurs

RETOUR VERS LE HAUT DE PAGE
D'autres informations ? poursuivez en visitant :
conference sur la fluidite des espaces dans l'architecture moderne

complété et mis à jour le 27 janvier 2020
mentions-légales


Droit à l'Image :
si vous souhaitez que l'une de vos photos
soit supprimée de ce site pédagogique,
merci de contacter le webmaster :
ici





HISTOIRES
D'ARCHITECTURES



terrasse pergola table hotes saillans vue 3 becs foret saou www.chambres-hotes-morin-salome.fr

.

pour contacter Frédéric Morin
architecte-conférencier :
06.14.18.75.89 -- 04.75.21.43.95



RETOUR VERS
LES AUTRES
CONFERENCES DE
FREDERIC MORIN
cliquez ici

.
Conférences proposées
dans le cadre des nombreuses
Universités Populaires de la Drôme
ou à la
Maison de l'Architecture de la Drôme

Maison de l'Architecture de la Drôme logo
Association Loi 1901
Maison des Têtes
57, Grande Rue
26000 VALENCE
contact
.

LA FLUIDITÉ DES ESPACES ENTRE DEDANS ET DEHORS, OU « À LA FOIS DEDANS ET DEHORS », AVEC L'ARCHITECTURE MODERNE DEPUIS 1900 JUSQU'À 1980 :

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conférence sur l'adaptation au réchauffement climatique par la fluidité des espaces 
  dans l'architecture contemporaine ; conférence de Frédéric Morin
Adaptation bio-climatique
Architecture contemporaine
1980-2019

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conférence sur l'adaptation aux climats arides par la fluidité des espaces 
  dans l'architecture moderne  ; conférence de Frédéric Morin
Adaptation climatique
Architecture moderne
1900-1980

ARCHITECTURE et CLIMAT
l'adaptation aux changements climatiques par la fluidité des espaces : 
  l'exemple des palais orientaux ; conférence de Frédéric Morin
l'adaptation des palais orientaux


Capitole Bangladesh Kahn
Capitole du Bangladesh à Dhaka par Kahn en 1982
Dhaka 1962-1982

Indian Inst. Management Kahn
Indian Institute of Management à Ahmedabad par Kahn en 1974
Ahmedabad 1974

Kimbell Art Museum Kahn
Kimbell Art Museum à Fort Worth par Kahn en 1972
Fort Worth 1972

Fondation Maeght Sert
Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence par Sert en 1964
Saint-Paul-de-Vence 1964

Capitole du Penjab Le Corbusier
Urbanisme et Capitole du Penjab à Chandigarh par Le Corbusier 1952-1962
Chandigarh 1952-1962

palais Itamaraty Niemeyer
palais Itamaraty à Brasilia par Niemeyer en 1962
Brasilia 1962

Tribunal suprême Niemeyer
Tribunal suprême fédéral du Brésil à Brasilia par Niemeyer en 1960
Brasilia 1960

palais Planalto Niemeyer
palais du Planalto à Brasilia par Niemeyer en 1960
Brasilia 1960

Congrès national Niemeyer
palais du Congrès national du Brésil à Brasilia par Niemeyer en 1960
Brasilia 1960

Desert-Kaufmann Neutra
Kaufmann Desert House à Palm-Spring par Neutra en 1947
Palm-Spring 1947

Fallingwater-Kaufmann Wright
Cascade Fallingwater pour Kaufmann à Mill Run par Wright en 1939
Mill Run 1939

Johnson-Wax HQ Wright
Johnson-Wax HeadQuarter à Racine par Wright en 1936 et 1944
Racine 1936 + 1944

Villa Savoye Le Corbusier
Villa Savoye Le Corbusier Poissy 1931
Poissy 1931

Mies van der Rohe
Pavillon de l'Allemagne à l'Exposition de Barcelone en 1929 par Mies van der Rohe
Barcelone 1929

Lowell Beach House Schindler
Lowell Beach House à Newport Beach par Schindler en 1926
Newport Beach 1926

Kings Road Chace Schindler
Chace-Schindler House Kings Road Los Angeles par Schindler en 1922
Los Angeles 1922

ARCHITECTURE MODERNE
histoire de l'architecture moderne en Allemagne jusqu'en 1933 ; conference de Frederic Morin
LES APPORTS ALLEMANDS


LES PONTS histoire et techniques de construction des ponts depuis l'Antiquité romaine jusqu'à aujourd'hui ; conference de Frederic Morin
HISTOIRE & TECHNIQUES


MUSEES DU Architectures des musées du Sud-Est de la France ; conference de Frederic Morin
SUD-EST DE LA FRANCE


MATERIAUX de CONSTRUCTION
conference 2019 histoire techniques fabrication des materiaux de construction ; conference de Frédéric Morin
histoire de leur fabrication


ARCHITECTURE CHRETIENNE
conference 2019 histoire de l'architecture chrétienne le long du pelerinage de Saint-Jacques de Compostelle
sur les chemins de St-Jacques