"LA CULTURE EN PARTAGE" avec
Frédéric MORIN architecte-conférencier

Histoires d'Architectures

Palais d'Orient : face au réchauffement climatique,
une belle architecture bioclimatique avant l'heure

Voici une partie du diaporama proposé par Frédéric Morin, architecte-conférencier, sur l'histoire de l'architecture des palais orientaux, dessinant la mise au point de solutions passives pour combattre le réchauffement climatique et l'aridification du climat entre les VIIe et XIXe siècles :

conference L'adaptation aux changements climatiques par la fluidité des espaces : l'exemple des palais orientaux

En 1598, l'empereur Shah Abbas Ier (1571-1629) décide de déplacer la capitale de l'empire iranien à Ispahan, une oasis au milieu du haut plateau iranien, zone semi-désertique à 1.500m d'altitude. Cette ville est irriguée par le fleuve Zayandeh Roud « rivière qui donne la vie » : aucune agriculture n'est possible sans irrigation, laquelle est planifiée par Sheikh Bahaï (1547-1621). Shah Abbas ordonne un ensemble urbain à l'image du paradis, autour de la grande place Naghch-e Djahan « place de la moitié du monde » ou « du portrait du monde » (1612).

Les architectures de cette dynastie safavide privilégient un espace intermédiaire entre les espaces intérieurs et extérieurs : « entre dedans et dehors ». Ces architectes safavides sont aussi des poètes, des philosophes, des savants mathématiciens, astronomes, voire alchimistes ; l'aboutissement de leur art ne serait pas la seule conception des volumes mais résiderait aussi dans la manière de ne pas fermer l’espace. D'organiser l'usage de la pierre (et des autres matériaux solides de construction que sont la brique, le bois et leurs dérivés) en combinaison avec l'eau et l'air pour lutter contre le feu du soleil. Pour capter le vent avec les « tours à vent » de Yazd notamment. Pour exploiter la capacité rafraîchissante de l'eau qui s'évapore et faire circuler cette fraîcheur bienfaitrice. Outre le jeu des bassins, canaux et des jardins avec l'étroit rapport avec la nature irriguée, végétation nourricière et paradisiaque...

Avec virtuosité, l'architecture se fait virtuelle, la pierre se fait dentelle, la brique se fait tissage, la céramique se fait soyeuse et chatoyante, le vent se fait brise et nous berce, les miroirs de verre ou d'eaux trompent nos yeux pour le bonheur de nos sens.
Nous élargirons la focale pour parcourir également les palais de l'Alhambra de Grenade (ci-dessous) et quelques-uns de Damas et du Caire, dans cette perspective de la fluidité spatiale entre l'intérieur et l'extérieur, si efficace pour assurer le confort thermique.

L'adaptation aux changements climatiques par la fluidité des espaces, « ni dedans ni dehors » ou bien à « la fois dedans et dehors » : l'exemple des palais orientaux.


Palais Ali Qapou
architecture du Palais Ali Qapou Ispahan sous Shah Abbas Ier 1598-1629
Ispahan 1617
Meidan-i Shah et Bazar
architecture du Grand Bazar-e Bozorg -souk- Ispahan sous Shah Abbas Ier 1598-1629
Ispahan 1612
Palais des 40 Colonnes
architecture palais Chehel Soutoun -40 colonnes- Ispahan par Shah Abbas II 1642-1647
Ispahan 1647

Pont de Khadju
architecture pont Khadju 1650 Ispahan
Ispahan 1650
Palais Hasht Behest = 8 Paradis
architecture Ispahan palais Hasht Behesht Suleiman Ier 1669
Ispahan 1669
Bayt el-Kritliyya
architecture caire Bayt-el-Kritliyya gayer-anderson museum
Le Caire 1632

Souk couvert
souk de Radwan Bey 1650 au Caire
Le Caire 1650
Souks ou Grand Bazar
architecture des souks de Tabriz en Iran
Tabriz 1778
Tour à Vents
architecture tours à vents de Yazd en Iran
Yazd 1750

Damas Ottoman
palais As'ad Pasha al-Azem à Damas, architecture ottomane du XVIIIe siecle
Palais Azem 1749
Caravansérail
caravanserail As'ad Pasha al-Azem à Damas, architecture ottomane du XVIIIe siecle
Khan Pasha al-Azem 1752
Damas Ottoman
Beit Nizam Damas architecture ottomane du XVIIIe siecle
Beit Nizam

INTRODUCTION :
Grenade – Alhambra – Tour des Dames et jardin du Portal – 1302-1309 :
Dans la partie la plus ancienne conservée de l'Alhambra, un bâtiment de réception s'ouvre sur un bassin rafraîchissant par l'intermédiaire d'une galerie de portique :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour des Dames et jardin du Portal – 1302-1309 : tour des Dames, bassin et mirador du Partal

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour des Dames et jardin du Portal – 1302-1309 : tour des Dames, bassin et mirador du Partal

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour des Dames et jardin du Portal – 1302-1309 : galerie du mirador du Partal

De même que le fond du portique, l'intérieur de la pièce s'ouvre des triplets de fenêtres non vitrées sur la ville en contrebas. L'air chaud accumulé en hauteur est évacué par les ombreuses fenêtres mal fermées de simples moucharabieh, ce qui organise le renouvellement d'air frais venu du bassin :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour des Dames et jardin du Portal – 1302-1309 : l'intérieur du mirador du Partal

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour des Dames et jardin du Portal – 1302-1309 : l'intérieur du mirador du Partal

Grenade – Alhambra – Tour de Comarès, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 :
La cour est composée comme une pièce intérieure avec ses façades autour d'une pièce d'eau, organisant le reflet des façades ornementées. Un petit jet d'eau marque la porte d'entrée sous le portique ; l'évaporation qu'il génère rafraîchit plus efficacement l'air qui pénètre dans la salle des Ambassadeurs précédée d'un vestibule en largeur, la salle de la Barca :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes, tour de Comarès et salle des Ambassadeurs – 1333-1354

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes vue depuis la salle des Ambassadeurs – 1333-1354

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 : plan d'ensemble

L'épaisseur des murs est considérable, elle permet de développer en alcôves (= espaces secondaires) les fenêtres dont les claustras permettent de voir la ville en contrebas. La salle est couverte d'une immense coupole parementée de bois, dont le réseau géométrique fait écho aux zelliges et à la gypserie des murs :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 : la coupole de bois

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 : la coupole de bois

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 : les alcôves composent des espaces secondaires

Les taches de soleil passant au-travers des claustras de bois inversent les valeurs des couleurs que les zelliges composent à la base des murs :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 : jeux de lumière et d'ombre dans les alcôves

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 : jeux de lumière et d'ombre dans les alcôves

Ici, les zelliges imitent les claustras ou moucharabieh de bois vus depuis l'intérieur et dématérialisent la perception du mur qui dépasse pourtant 2m d'épaisseur :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 : les zelliges imitent les claustras ou moucharabieh de bois vus depuis l'intérieur et dématérialisent la perception du mur

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Tour de Comares, cour des Myrtes et salle des Ambassadeurs – 1333-1354 : les zelliges imitent les claustras ou moucharabieh de bois vus depuis l'intérieur et dématérialisent la perception du mur

Grenade – Alhambra – Cour des Lions par Muhammad V - 1354-1391 :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Cour des Lions, salle des Abencerages et des Deux Sœurs, 
  mirador de Daraxa et jardin de Comares – 1362-1391 : plan général

La Cour des Lions a été construite par Muhammad V à partir de 1362. Elle est entourée d'une galerie de portiques à arcades sur les 4 côtés. Les écoinçons au-dessus des arcades ne sont pas opaques mais laissent passer un peu de lumière, comme une haie végétale en laisserait passer. Le plâtre est ici travaillé comme une allégorie géométrisée du végétal et accompagne le travail des muqarnas employés pour les arcs, les voûtes et les coupoles. Le grand nombre des colonnes aux fûts très fins fait de plus penser à une fûtaie.
Ces galeries sont traversée par l'eau s'écoulant de jets d'eaux intérieurs aux pièces principales jusqu'à la fontaine centrale de la cour ornée des fameux lions. Tout participe à imprimer l'image d'une architecture en forte relation affective avec la nature :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Cour des Lions – 1362-1391 : depuis la salle des Muqarnas vers la salle des Rois

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Cour des Lions – 1362-1391 : la fontaine des lions devant la salle des Rois

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Cour des Lions – 1362-1391 : depuis la salle des Rois vers la salle des Muqarnas

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Cour des Lions – 1362-1391 : un des pavillons ou édicule au centre des petites façades

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Cour des Lions – 1362-1391 : devant la salle des Rois

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Cour des Lions – 1362-1391 : continuité des espaces entre la salle des Rois et la cour

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Cour des Lions – 1362-1391 : détail des frondaisons de plâtre

La salle des Abencerages a été construite à partir de 1362 au Sud de la cour des Lions. Sa coupole, les murs de son tambour et sa toiture dessinent une étoile à 8 branches (= 2 carrés tournants). Le décor intérieur de muqarnas imprime sans équivoque l'image d'une frondaison d'arbres. Les fenêtres hautes percées dans le tambour polygonal font tomber une lumière diffuse :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – salle des Abencerages - 1362-1391 : tambour et toiture de la salle des Abencerages

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – salle des Abencerages - 1362-1391 : coupole étoilée de la salle des Abencerages

Le détail de l'eau s'écoulant de la fontaine intérieur vers la fontaine aux Lions :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – salle des Abencerages - 1362-1391 : l'eau cascade depuis l'intérieur vers l'extérieur

Au Nord de la cour des Lions, la salle des Deux Sœurs (à partir de 1362) adopte une coupole simplement octogonale. Elle se prologne par l'alcôve de la Daraxa dont les fenêtres géminées donnent sur le jardin en contrebas. Aucune porte ne vient fermer ces espaces :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – salle des Deux Sœurs - 1362-1391 : salle des Deux Soeurs vue depuis la salle des Abencerages

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – salle des Deux Sœurs - 1362-1391 : salle des Deux Soeurs et fenêtres géminée de l'alcôve de la Daraxa vues depuis la salle des Abencerages

La coupole octogolane à muqarnas de la salle des Deux soeurs imprime elle-aussi le sentiment d'être sous la frondaison des arbres. Au sol courent les eaux d'une fontaine intérieure ; seule la succession des alternances de clarté des arcs font percevoir qu'on serait plutôt à l'intérieur, en l'absence de toute porte :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – salle des Deux Sœurs - 1362-1391 : coupole octogonale à muqarnas

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – salles des Abencerages et des Deux Sœurs - 1362-1391 : aucune porte ne vient fermer ces espaces

L'alcôve ou mirador de Daraxa ouvre sur la salle des Deux Soeurs et ses fenêtre sur le jardin de Comarès en contrebas. Outre la délicatesse particulière de son décor de zelliges et de plâtre sculpté se mêlant aux branches des arbres du jardin, le plafond offre une coupole de vitrail polychrome... :

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – mirador de Daraxa et jardin de Comares – 1362-1391 : le décor intérieur et la vue sur le jardin

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – mirador de Daraxa et jardin de Comares – 1362-1391 : la coupole de vitrail

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – mirador de Daraxa et jardin de Comares – 1362-1391 : la coupole de vitrail

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – mirador de Daraxa et jardin de Comares – 1362-1391 : vue extérieure depuis le jardin

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – mirador de Daraxa et jardin de Comares – 1362-1391 : vue du jardin géométrique

Les bains de Comarès adjacents sont couverts de voûtes et coupoles ajourées qui apportent un éclairage naturel de tâches de lumière très différent de celui de fenêtres hautes :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – bains de Comarès – 1362-1391 : coupoles percées de petits orifices de lumière

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – bains de Comarès – 1362-1391 : coupoles percées de petits orifices de lumière


Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » construit pour Muhammad II (1273-1302) :
Ce palais d'été des Nasrides exploite l'eau de la Sierra Nevada. L'élément central de la composition est la cour du Canal, organisée autour d'un long et étroit bassin encadré de jets d'eaux qui composent une perspective spectaculaire vers le mirador. C'est une architectture ouverte à la moindre brise qui pourrait parcourir cette colline ensoleillée :

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : patio du Canal ou « de la Acequia »

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : patio du Canal ou « de la Acequia »

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : patio du Canal ou « de la Acequia »

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : patio du Canal ou « de la Acequia »

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : patio du Canal ou « de la Acequia »

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : galerie latérale du patio

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : patio du cyprès de la Sultane

Parmi les curiosités, la plus exceptionnelle est certainement l'Escalier d'Eau, sous une frondaison de lauriers qui escalade la colline. Les mains-courantes sont parcourues par une rigole remplie d'une eau cascadante et rafraîchissante :


architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : l'escalier d'eau = la Escalera del Agua

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : l'escalier d'eau = la Escalera del Agua

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : l'escalier d'eau = la Escalera del Agua

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : l'escalier d'eau = la Escalera del Agua

architecture bioclimatique = fluidité des espaces entre dedans et dehors : Grenade – Alhambra – Generalife = « jardin de l'architecte » – 1273-1324 : architecture de cyprès

RETOUR VERS LE HAUT DE PAGE
D'autres informations ? poursuivez en visitant :
conference L'adaptation aux changements climatiques par la fluidité des espaces : l'exemple des palais orientaux

complété et mis à jour le 30 janvier 2020
mentions-légales


Droit à l'Image :
si vous souhaitez que l'une de vos photos
soit supprimée de ce site pédagogique,
merci de contacter le webmaster :
ici





HISTOIRES
D'ARCHITECTURES



terrasse pergola table hotes saillans vue 3 becs foret saou www.chambres-hotes-morin-salome.fr

.

pour contacter Frédéric Morin
architecte-conférencier :
06.14.18.75.89 -- 04.75.21.43.95


Conférences proposées
dans le cadre des nombreuses
Universités Populaires de la Drôme
ou à la
Maison de l'Architecture de la Drôme

Maison de l'Architecture de la Drôme logo
Association Loi 1901
Maison des Têtes
57, Grande Rue
26000 VALENCE
contact
.

.
LA FLUIDITÉ DES ESPACES ENTRE DEDANS ET DEHORS, OU « À LA FOIS DEDANS ET DEHORS », AVEC L'ARCHITECTURE MODERNE DEPUIS 1900 JUSQU'À NOS JOURS :

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conférence sur l'adaptation au réchauffement climatique par la fluidité des espaces 
  dans l'architecture contemporaine ; conférence de Frédéric Morin
Adaptation bio-climatique
Architecture contemporaine
1980-2019

ARCHITECTURE et CLIMAT
Fluidité des espaces
conférence sur l'adaptation aux climats arides par la fluidité des espaces 
  dans l'architecture moderne  ; conférence de Frédéric Morin
Adaptation climatique
Architecture moderne
1900-1980

ARCHITECTURES
conference 2019 architecture des institutions démocratiques
DE LA DEMOCRATIE

ARCHITECTURES
architectures des societes GAFAM ; conference de Frederic Morin
SOCIETES GAFAM

ARCHITECTURES
Architectures des institutions européennes ; conference de Frederic Morin
Institutions Européennes

ARCHITECTURES
Architectures laiques, au-delà de la religion pour l'humanité ; conference de Frederic Morin
LAIQUES

LES PONTS histoire et techniques de construction des ponts depuis l'Antiquité romaine jusqu'à aujourd'hui ; conference de Frederic Morin
HISTOIRE & TECHNIQUES


MUSEES DU Architectures des musées du Sud-Est de la France ; conference de Frederic Morin
SUD-EST DE LA FRANCE


MATERIAUX de CONSTRUCTION
conference 2019 histoire techniques fabrication des materiaux de construction ; conference de Frédéric Morin
histoire de leur fabrication


ARCHITECTURE CHRETIENNE
conference 2019 histoire de l'architecture chrétienne le long du pelerinage de Saint-Jacques de Compostelle
sur les chemins de St-Jacques


ARCHITECTURE et CLIMAT
l'adaptation aux changements climatiques par la fluidité des espaces : 
  l'exemple des palais orientaux ; conférence de Frédéric Morin
l'adaptation des palais orientaux


ARCHITECTURE MODERNE
histoire de l'architecture moderne en Allemagne jusqu'en 1933 ; conference de Frederic Morin
LES APPORTS ALLEMANDS


Palais Ali Qapou
architecture du Palais Ali Qapou Ispahan sous Shah Abbas Ier 1598-1629
Ispahan 1617

Meidan-i Shah et Bazar
architecture du Grand Bazar-e Bozorg -souk- Ispahan sous Shah Abbas Ier 1598-1629
Ispahan 1612

Palais des 40 Colonnes
architecture palais Chehel Soutoun -40 colonnes- Ispahan par Shah Abbas II 1642-1647
Ispahan 1647

Pont de Khadju
architecture pont Khadju 1650 Ispahan
Ispahan 1650

Palais Hasht Behest - 8 Paradis
architecture Ispahan palais Hasht Behesht Suleiman Ier 1669
Ispahan 1669

Bayt el-Kritliyya
architecture caire Bayt-el-Kritliyya gayer-anderson museum
Le Caire 1632

Souk couvert
souk de Radwan Bey 1650 au Caire
Le Caire 1650

Souks ou Grand Bazar
architecture des souks de Tabriz en Iran
Tabriz 1778

Tour à Vents

architecture tours à vents de Yazd en Iran
Yazd 1750

Damas Ottoman
palais As'ad Pasha al-Azem à Damas, architecture ottomane du XVIIIe siecle
Palais Azem 1749

Caravansérail
caravanserail As'ad Pasha al-Azem à Damas, architecture ottomane du XVIIIe siecle
Khan Pasha al-Azem 1752

Damas Ottoman
Beit Nizam Damas architecture ottomane du XVIIIe siecle
Beit Nizam

ENTRE DEHORS ET DEDANS
LA CONCEPTION MUSULMANE DE L'ARCHITECTURE
  La notion musulmane de l’espace privilégie un espace intermédiaire
  entre les espaces intérieurs et extérieurs : « ENTRE DEDANS ET DEHORS ».
  L’aboutissement de l’art des architectes musulmans ne serait pas la conception des volumes, 
  mais résiderait plutôt dans la manière de ne pas fermer l’espace.
conception musulmane de l'espace


VISITE DE SAILLANS
crest drome filature soie
histoire du vieux village


LA TOUR DE CREST
tour de crest drome
le plus haut donjon de France


GROTTE CHAUVET
ardeche grotte chauvet caverne pont arc
Gorges de l'Ardèche



Belles Lettres drômoises
au château de GRIGNAN




METIERS D'ART
POTERIE à DIEULEFIT

Histoire des POTIERS à DIEULEFIT
Potiers romains à Etienne NOEL


POTERIE TRADITIONNELLE
Enquête patrimoine potier à Dieulefit





ARCHEOLOGIE ORIENTALE

Châteaux omeyyades Syrie-Jordanie
exploitations agricoles musulmanes


PALAIS OMEYYADE de QASTAL
fouilles du site jordanien



ARCHITECTURE

ARCHITECTURES MODERNES
genèses et développements


ARCHITECTURES MUSULMANES
histoires et développements


ENTRE DEHORS ET DEDANS
la conception musulmane de l'espace


HISTOIRE

La Libération de Paris en Août 1944
L'officier des transmissions
Ernst v.Bressensdorf
et les télégrammes d'Hitler